Review LA CLINIQUE DU QUEER – Point contemporain, 2020

La maison populaire de Montreuil présente entre ces murs une exposition intitulée La clinique du queer. Sur ces termes, nous pensons au milieu médical, au soin et, de manière beaucoup plus problématique, aux thérapies de conversion des personnes LGBTQI+. C’est par le prisme du soin de la mélancolie des vies queer et de l’expérimentation de nouvelles formes de communautés que l’événement choisit de se positionner. Comment concevoir de nouveaux espaces queer, les habiter et les rendre tangibles au sein de cette société contestée ? A travers quels récits l’identité queer s’exprime-t-elle ? Comment les artistes permettent-iels de déconstruire l’hétéronormativité blanche ? De quelles manières questionner les représentations des subjectivités minoritaires ? Au sein de cette maison, les artistes déploient leur langage verbal, corporel et symbolique émancipateur et projettent ainsi leurs réalités, leur force politique et narrative pour donner à penser d’autres schèmes socio-culturels.

Time-capsule – Transitoire : Le Kiosque

Time-capsule dans l’espace public, Transitoire ouvre à chaque levé de soleil, avant que l’employé.ée ou l’étudiant.e ne parte au travail, un nouvel espace de passage. Comme l’arrêt de bus, auprès duquel prend place le kiosque, cet entre-deux lieux s’ouvre aux passants-spectateurs afin d’extraire de notre vie quotidienne un espace, un temps intermédiaire.